LA CIE FATA MORGANA   

            PRESENTE:

 ENTRE MES MAINS"

spectacle de cirque tango tragi-comique

Spectacle autoproduit- création 2012

 

TARIF:  2000 euros HT pour deux artistes  et un technicien.

 plus frais de déplacement

Spectacle tout public à partir de 6 ans

 

Durée :  1h

Se joue à l'intérieur

(salle, chapiteau)

dans des conditions d'écoute et d'intimité

Jauge  50-400 personnes

 

Comédienne, danseuse et circassienne :

Tabea Tysowski

 

Comédien et guitariste :

Yannick Vilaine

 

Mise en scène :

Jean Sébastien Joly

(Cie les Arrosés)

 

Création lumière :

Arnaud Guillossou

 

Crédit photo :

Guy Yoyotte-Husson

C'est une histoire d'amour tragi-comique entre une femme et son homme où la vie quotidienne se transforme dans un rêve délirant,

un meurtre devient la métaphore d'une séparation, dans tous ses états, elle avance dans une danse folle vers sa liberté. 

Ce tango trébuche dans les cicatrices d'une vie en commun, entre coup de foudre et coup de couteau, une histoire d'amour tragi-comique entre une femme et son homme où la vie quotidienne se transforme dans un rêve délirant.
Comme si l'âme du tango devait toujours être celle du délit, celui ci ne se joue pas dans les règles, un meurtre devient la métaphore d'une séparation.
Dans tous ses états cette femme avance dans une danse folle vers sa liberté, maintenant c'est son histoire d'amour et son histoire de mort...

Tension, élégance, rivalité, sensualité...dans le tango, la femme est entre les mains de l'homme qui dirige, ou plutôt lui laisse croire...
Leur tango n'est pas basé sur la technique mais sur une danse-théâtre où le geste et l'action sont en intention avec la musique qui est la corde sensible de ce couple.

Elle plonge cette femme dans ses souvenirs et l'accompagne dans son délire : d'abord le choc, la panique, la joie d'être seule et libre, la nostalgie, suivi par la solitude, la culpabilité, la déchirure pour enfin accepter l'amour en soi et vers l'autre.

 

 

Note d'intention:

 

La démarche artistique est de raconter une histoire à travers le théâtre gestuel, le fil et la musique du tango.

 

L'envie de raconter une histoire d'amour et une vie d'une couple sous un autre angle, sans tomber dans les clichés des histoires d'amour qui finissent mal. Notre histoire commence mal et finit bien.

L'histoire est vue et vécue par une femme. Au commencement, la violence et la soumission au foyer, mobile de l'acte d'un meurtre pour se libérer et vivre la relation amoureuse avec le fantôme de son homme tel qu'elle se l'imagine.

La trame suit le schéma d'une séparation dans laquelle le meurtre est la métaphore d'un premier pas, puis différents états suivent: d'abord le choc, la panique, la joie d'être seule et libre, la nostalgie, suivi par la solitude, la culpabilité, la déchirure pour enfin accepter l'amour en soi et vers l'autre.

 

La définition d'amour est indéterminable et infinie...

Dans « Entre mes mains » les personnages vivent leur version d'amour à travers des moments tragiques et violents, puis tendres, absurdes et poétiques.

Il y a des moments graves relativisés par la légèreté et l'humour pour toucher la sensibilité des spectateurs.

 

L'utilisation de la technique de cirque du fil donne la place à l'imaginaire, on passe alors dans un espace au delà de la réalité pour soutenir les moments fragiles du personnage.

Le contexte de jeu fait oublier les contraintes et les prouesses de la technique du fil.

 

Nous avons choisi la musique du tango car dans cette musique il y a beaucoup de tension, d'élégance, de rivalité et de sensualité. Dans cette danse la femme est entre les mains de l'homme qui dirige, ou plutôt lui laisse croire...

Notre tango n'est pas basé sur la technique mais sur une danse-théâtre ou le geste et l'action sont en intention avec la musique qui est la corde sensible de couple, elle plonge cette femme dans ses souvenirs et l'accompagne dans son délire.

Le tango amène aussi un univers esthétique qui résonne dans notre choix des costumes, de la scénographie et de l'ambiance générale.